Entrevues

Président de l’Association des médecins omnipraticiens du Sud-Ouest (AMOSO), le Dr Sylvain Dufresne fait le point sur les acquis découlant de la pandémie.

Premier vice-président de la FMOQ et président de l’Association des médecins omnipraticiens de Laurentides–Lanaudière (AMOLL), le Dr Marc-André Amyot estime que la pandémie a permis plusieurs avancées sur lesquelles on peut construire un système de santé plus efficace.

La lutte contre la COVID-19 est difficile, mais elle est néanmoins marquée par des réussites. La région de Québec compte ainsi plusieurs succès, explique le Dr Pascal Renaud, président de l’Association des médecins omnipraticiens de Québec.

Après avoir consulté ses délégués des différents secteurs de pratique, le Dr Michel Vachon, président de l’Association des médecins omnipraticiens de Montréal, fait le point sur la crise de la COVID-19 dans la métropole.

Depuis l’annonce de l’urgence sanitaire nationale en mars dernier, la région de Montréal a été la plus touchée du pays par la COVID-19. Une situation qui a grandement affecté le travail de l’ensemble des médecins de famille du territoire, souligne le Dr Michel Vachon, président de l’Association des médecins omnipraticiens de Montréal.

Épargnée par la COVID-19, la région du nord-ouest du Québec n’en demeure pas moins sur ses gardes, indique le Dr Jean-Yves Boutet, président de l’Association des médecins omnipraticiens du nord-ouest du Québec. La communication, désormais plus fluide entre les diverses équipes médicales réparties sur le territoire, sert d’ailleurs de rempart face au virus.

Avec la pandémie de COVID-19, les téléconsultations se sont substituées à bon nombre de visites médicales en personne. Au-delà des adaptations nécessaires, comment s’assurer d’une bonne communication lorsqu’il y a un écran entre le médecin et le patient ?

À l’approche de la mise à jour du programme des GMF, le Dr Olivier Gagnon fait le point sur les problèmes de la version actuelle. Il aborde aussi certains enjeux des médecins qui travaillent à l’urgence ou qui enseignent.

Malgré un taux d’inscription record atteint en 2018, la Dre Josée Bouchard, présidente de l’Association des médecins omnipraticiens du Bas-Saint-Laurent, constate que le guichet d’accès à un médecin de famille ne se vide pas dans sa région. Au contraire, il se remplit.

Les médecins de l’Outaouais ont de la difficulté à avoir accès aux spécialistes et à obtenir leurs rapports, en particulier en radiologie. L’Association des médecins omnipraticiens de l’ouest du Québec (AMOOQ), présidée par le Dr Marcel Guilbault, a décidé d’agir.